Retour

Terralpha, filiale de SNCF Réseau, ouvre ses premiers services de transport de données Ultra Haut Débit en reliant l’hexagone du nord au sud. Ces liaisons s’appuient sur une infrastructure de fibre optique passive en pleine propriété le long des voies ferrées. Crée en mai 2021, Terralpha inaugure aujourd’hui sa première route de transport de données ultra Haut Débit et déploie ses équipements dans les principaux data centers situés le long de cette route, à savoir CIV Lille et Valenciennes, Equinix PA3 PA4 et Telehouse TH2 à Paris, et Fullsave à Toulouse. Afin d’éviter les interruptions de trafic, chaque data center est raccordé en double adduction de fibres. Les équipements photoniques installés, de dernière génération, sont capables d’agréger 40 canaux de
communication allant chacun jusqu’à 400 Gigabit/seconde sur une seule paire de fibre optique, soit 16 Térabit/seconde au total. Ce parti pris technique permet de raccorder un grand nombre de clients, et ce via les principaux protocoles standards du marché tels que l’Ethernet 10, 40, 100 Gigabit ou encore le Fiberchannel 8, 16 Gigabit (protocole permettant la réplication des données de stockage entre datacenter).
Consciente des besoins requis par le numérique régional de demain, Terralpha a souhaité optimiser
l’architecture de son réseau afin de favoriser la réduction des temps de latence. Cette optimisation permet de mesurer un temps de latence inférieur à 8 ms (Round Trip Time) entre Paris et Toulouse, et inférieur à 11 ms entre Lille et Toulouse.
L’ensemble de ces liens est supervisé par les deux centres de contrôle du réseau télécom (Network Operation Center) de SNCF Réseau à Lille et Saint-Denis.
Une sécurisation assurée sur tout le territoire national.
En plus d’une sécurisation physique des emprises par le service de sécurité interne du Groupe SNCF (Sureté Générale) et d’une supervision en temps réel de la performance des fibres par réflectométrie, la maintenance est assurée sur l’ensemble du territoire.

Publié dansUncategorized